Longyearbyen, Norvège : une destination insolite

Longyearbyen est la capitale du Svalbard, situé dans le nord de la Norvège. Cette ville de l’archipel se situe sur la côte est de l’île de Spitzberg. Cette municipalité reste un symbole de l’Arctique : c’est la cité la plus septentrionale du monde.

Les traits particuliers de Longyearbyen

La ville de Longyearbyen est surtout connue pour sa curieuse loi interdisant ses habitants d’y mourir. Dans ce petit bourg, les touristes sont les bienvenus. Toutefois, les chats ne le sont pas : les habitants tiennent à préserver leurs volatiles. Avant d’entrer dans chaque bâtiment, il faut enlever ses chaussures. La consommation d’alcool y est également rationnée. En outre, l’administration locale chasse les sans-emplois : d’après les conditions de vie rudes, il faut que chacun puisse subvenir personnellement à ses propres besoins.

Un peu d’histoire

Longyearbyen tient son appellation d’un businessman des USA venu en 1904 : John Munro Longyear. Ce magnat a œuvré notamment dans le charbon du Svalbard. Puis sont arrivées des compagnies européennes : anglaises, suédoises, norvégiennes et russes. Ces dernières sont encore présentes dans des vieilles cités minières, telles que Grumantbyen, Pyramiden et Barentsburg. Maintenant, seule une mine reste ouverte. Toutefois, les vestiges de l’ancienne ruée sont restés : une loi les protège même.

Que faire à Longyearbyen ?

Cette ville connaît une grande évolution touristique. Sa rue principale comporte différents établissements, dont des bars, des restaurants, des magasins, des agences de voyages… En été, les gens sortent pour profiter du soleil, vu que l’hiver y dure quatre mois, et dans le noir total. Un panel d’activités s’offre aux touristes et aventuriers : traineau à chien monté sur 4 roues (à Spitzberg), randonnées pédestres (plateau de Plataberget, glacier de Foxfonna), sortie en quad à Adventdalen (visite de l’observatoire Henriksen Kjell), kayak en mer (Spitzberg) pour les amateurs de loisirs nautiques, croisières arctiques.